Intervention des pouvoirs publics en faveur du photovoltaïque

Afin de soutenir la production d’une énergie respectueuse de l’environnement, nos pouvoirs publics ont décidé de prendre des mesures en faveur de la filière photovoltaïque qui doit résister à une concurrence étrangère (par ex. les panneaux solaires chinois) de plus en plus dure. En effet, cette filière a perdu 14 500 emplois en deux ans.

panneaux photovoltaïques


En premier lieu, pour les petites installations dont la puissance ne dépasse pas 100 kW, le gouvernement a décidé de doubler la production pour atteindre le rythme annuel de 400 MW. Par ailleurs, les tarifs seront simplifiés et une bonification pourra être attribuée pour que les opérateurs qui doivent supporter les coûts les plus élevés soient moins pénalisés.

En ce qui concerne les installations développant une puissance comprise entre 100 et 250 kW, le gouvernement va lancer un appel d’offres pour la construction de centrales photovoltaïques en vue de produire 120 MW d’électricité par an. Pour être retenu dans le cadre des appels d’offres, il faudra faire une offre à la fois compétitive et contribuant réellement à la sauvegarde de l’environnement. En conséquence, les entreprises candidates devront démontrer qu’elles adoptent des méthodes de fabrication des modules photovoltaïques dont l’impact écologique est faible.

Enfin, pour les plus grandes installations qui produiront en moins de 250 MW, les constructeurs pourront répondre à un appel d’offres dans le cadre d’un objectif de production de 400 MW par an. Cet appel d’offres prendra en compte les efforts innovation consentis par les industriels. Les responsables de l’appel sélectionneront pour moitié des opérateurs fournissant des technologies innovantes incluant un suivi du soleil et des technologies plus classiques portant sur les toitures et sur les ombrières. En outre, les industriels qui présenteront un projet de construction de l’installation sur un site dégradé seront privilégiés. La production de 400 MW représente approximativement l’équivalent du quart de la puissance d’un grand réacteur nucléaire.

L’ensemble de ces mesures devrait permettre de produire 1000 mégawatts d’électricité solaire chaque année, ce qui représente un doublement par rapport à la production actuelle. Cet objectif s’inscrit dans le cadre des dispositions qui ont été prises lors de la conférence environnementale. En outre, 10 000 emplois devraient être créés ou maintenus. Leur coût annuel devrait atteindre entre 90 et 170 millions d’euros.

Ce contenu a été publié dans Energies renouvelables. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *