La croissance de l’éolien mondial

Le constat de l’éolien pour l’année 2012 qui vient de s’écouler est sans appel. Les installations de parcs éoliens n’ont cessé d’augmenter par rapport à l’année précédente, signe d’une prise de conscience collective quant à la nécessité de produire une énergie verte, neutre pour notre planète.

L’année 2012 s’achève avec une croissance de 19% de l’éolien au niveau mondial. Cet essor est considérable, d’autant plus que la Chine, première puissance éolienne mondiale avec 30 % du parc éolien mondial, a ralenti sa croissance dans ce domaine sur cette même année. Signe donc que même en absence du leader mondial, l’éolien touche le monde entier, avec par exemple 26 % du parc en Europe.

En sus de réaliser ce simple constat au niveau mondial, il faut remarquer que certains États, comme le Mexique, ont pris conscience de l’importance du secteur éolien et des perspectives qui l’accompagnaient. C’est ainsi qu’en 2012, le Mexique a doublé son parc éolien, avec un seuil de 1,37 GW installé au travers du pays. Le Mexique se place ainsi au 24e rang mondial, ce qui n’est pas négligeable pour cet État.

Ce constat ne doit cependant pas s’arrêter aux bons résultats apportés par l’essor de l’éolien. Effectivement, un essor d’installations mène à une production plus importante et c’est ainsi que de nombreuses entreprises telles que General Electric ou des concurrents étrangers ont pu prendre la tête du marché mondial, s’imposant ainsi sur le marché. De nombreuses autres sociétés chinoises, allemandes ou encore indiennes ont pu s’insérer sur ce marché en pleine expansion. Il est certain que, d’un point de vue économique, le développement de l’énergie verte est un réel avantage pour les entreprises qui peuvent s’insérer plus sereinement dans ce marché qui paraît en pleine expansion. Le but d’une entreprise étant avant tout de dégager des bénéfices, il est plus intéressant pour elle de toucher un secteur déjà bien ouvert, qui saura accueillir ses produits.

Même si la situation économique globale n’est pas au meilleur de sa forme, il faut relever que le secteur de l’éolien ne semble pas ressentir cette crise qui nous a frappés de plein fouet. Se développant à travers le monde il pourrait être créateur d’emploi à courts ou moyens termes, en sus de permettre le développement d’une énergie totalement renouvelable. Les effets pour notre environnement et nos sont donc totalement neutres.

Ce contenu a été publié dans Energies renouvelables. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *