Une baisse du gaz en février : la bonne blague

Un système de calcul revisité

Contrairement à l´ancien système et aux contrats à long terme passés par GDF Suez auprès d´autres pays, les prix seront moins indexés sur le cours du pétrole. En effet, le spot prendra une part plus importante dans ce nouveau calcul. De plus, ce calcul sera revu tous les ans, au 1er juillet et les tarifs réglementés seront modifiés mensuellement et non plus tous les trimestres. La ministre de l´Ecologie et de l´Energie a d´ailleurs souligné que´une hausse de 0,15 % des prix du gaz, a ainsi pu être évité. En outre, en cas d´augmentation trop forte des tarifs du gaz, l´Etat aura toujours la possibilité de suspendre l´application de la formule. Si cette nouvelle apaise quelque peu le ras-le-bol des français face au prix élevé du gaz, quelques nuances ternissent ce nouveau système de calcul.

Des conséquences peu prévisibles

Si le nouveau système de calcul a pour but de diminuer les trop grands écarts de prix souvent constatés, la hausse de 2,4 % de janvier 2013 n´est pas étrangère à ce nouveau calcul. Le Président de GDF Suez a précisé que cette hausse était une mise à niveau des prix du gaz et correspondait aux véritables coûts imputés à GDF Suez. En effet, le gel des tarifs du gaz de 2011 prononcé par le gouvernement Fillon sera répercuté prochainement sur les foyers français. Le Conseil d´Etat a conclu que le manque à gagner pour GDF Suez pourrait être rattrapé dans les prochains mois pour 11 millions d´abonnés. Une première facture de 38 euros par abonné en moyenne sera appliqué. C´est encore sans compter sur un deuxième avis du Conseil d´Etat concernant les tarifs du gaz de 2012, ce qui devrait mener à une autre facture de 30 euros supplémentaires. Ces fréquents recours judiciaires entre l´Etat et le fournisseur historique de gaz devraient néanmoins s´apaiser avec le nouveau système de calcul. Concrètement, les abonnés ne se verront pas garantir une baisse continue des prix du gaz puisqu´ils seront soumis à l´évolution des prix du marché. Ce marché du gaz étant régulièrement, lui-même soumis aux tensions entre l´offre et la demande, les prix du gaz ne peuvent être garantis. Enfin, la modification mensuelle des prix du gaz ne facilitera pas la lecture des factures de gaz pour les abonnés, pourtant déjà contraints de décortiquer leurs anciennes factures.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *