Les dangers du gaz de schiste

On entend de plus en plus souvent les médias nous parler du gaz de schiste et de ses méfaits. Qu’en est-il exactement ? Qu’est-ce que le gaz de schiste ? Comment est-il exploité et quels sont les risques de cette exploitation sur l’environnement ?

Qu’est-ce que le gaz de schiste ?

Le gaz de schiste, comme l’huile de schiste, est un hydrocarbure que l’on trouve emprisonné dans les roches sédimentaires de nature argileuse appelées schistes. Le gaz est généralement situé entre un et trois kilomètres de profondeur dans des roches qui sont particulièrement compactes mais également imperméables.

Comment est exploité le gaz de schiste ?

Le gaz étant enfermé dans une roche imperméable il faut procéder à des forages horizontaux ainsi qu’à une explosion hydraulique de la roche. On fait alors remonter le gaz à la surface à travers des tubes en acier qui sont reliés à un gazoduc. On parle d’hydrofracturation associée au forage horizontal.
Le gaz est réparti dans de nombreuses poches et un simple forage n’est pas suffisant. Pour atteindre le gaz, il faut injecter à très forte pression d’énormes quantités d’eau, de sable et de produits chimiques afin de faire éclater la roche.
Chaque puits peut faire l’objet de plusieurs dizaines de fracturations.

Utilisation du gaz de schiste

L’exploitation du gaz de schiste est relativement récente. Il est désormais extrait en très grande quantité aux États-Unis où il contribue de plus en plus à la production locale de gaz.
En Europe et en particulier en France, l’exploitation de ce gaz en est encore à ses débuts mais certains experts affirment que les réserves de gaz de schiste sur l’ensemble de la planète seraient jusqu’à quatre fois plus grandes que celles du gaz conventionnel.
En France, l’essentiel des gisements est situé dans le Sud.

Les dangers liés à l’exploitation du gaz de schiste

Il y a plusieurs conséquences majeures pour l’environnement. La consommation de gaz contribue à augmenter l’effet de serre et influe sur les changements climatiques.
Sur les sites mêmes de l’exploitation, outre le fait que les machines à forer et l’activité liée au forage ont un très gros impact sur le paysage, il y a un risque significatif de pollution des nappes souterraines. En effet, les forages ne sont pas entièrement étanches et le gaz peut polluer les sols.
L’exploitation nécessite en outre une très grande quantité d’eau.
Enfin, pour fracturer les schistes il faut avoir recours à des solvants chimiques qui ne peuvent être entièrement récupérés en surface. Le risque de contamination des nappes phréatiques et de l’alimentation en eau potable est donc bien réel !

Ce contenu a été publié dans Gaz. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Les dangers du gaz de schiste

  1. Ping : Le moment de quitter GDF-Suez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *