Vattenfall, fournisseur énergétique le moins cher du marché français ?

Il y a de quoi le penser, au vu des ambitions clairement affichées de l’énergéticien suédois. Cité sur la-croix.com, son PDG Magnus Hall a annoncé que son entreprise proposera dans les années à venir une énergie (électricité et gaz), sans carbone, et en plus moins cher…

Vattenfall en France : des débuts à aujourd’hui

C’est en 2000 que l’acteur suédois de l’énergie a pénétré le marché français. Entreprise entièrement détenue par l’État suédois, c’est un fleuron de son économie, présent depuis plus de cent ans. Implantée dans sept pays européens, elle jouit d’une notoriété certaine. Rien qu’en 2017, Vattenfall a réalisé un chiffre d’affaires de 13 milliards d’euros, grâce à ses 11 millions de clients à travers l’Europe.

En France, c’est le fournisseur d’électricité de 4000 entreprises, pour un chiffre d’affaires de 600 millions d’euros. Ainsi, elle détient 5 % de parts sur le marché de la fourniture énergétique aux professionnels. C’est tout un symbole, en même temps une prouesse, eu égard à la qualité de l’énergie servie, et à la prédominance d’EDF dans le secteur. Les Français se montrent, en effet, toujours très attachés à leur entreprise qui se prévaut encore de 80 % des parts de marché. Ce qui, vraisemblablement, ne fait pas peur aux appétits de Vattenfall.

Un fournisseur énergétique pas comme les autres

C’est le moins que l’on puisse dire, au vu de l’annonce que vient de faire Vattenfal. En effet, l’entreprise que l’on savait déjà être un fournisseur d’électricité bon marché, fera bientôt économiser à ses clients 12 % du prix du kilowattheure, par rapport au tarif réglementé. Et c’est à grand renfort de campagne médiatique que cette « entrée » en matière se fera. Radios, télés et pages web seront mises à profit pour porter l’offre à la connaissance du public.

Opération de charme ou stratégie de communication bien étudiée, l’entreprise semble prête à crever le plafond de verre. Son ambition est clairement affichée : figurer par les 5 premiers fournisseurs énergétiques du marché français. Plutôt bien partie, à en croire ses premiers coups d’essai.

Gros avantage comparatif : électricité sans carbone

Vattenfall dispose d’un atout de taille, dans la bataille qu’il va livrer avec les 30 autres fournisseurs d’électricité et de gaz en France : C’est un mix énergétique bien maîtrisé, et qui tend à devenir plus en plus sobre en carbone. En y rajoutant des tarifs extrêmement compétitifs, on comprend tout de suite que l’entreprise dispose d’atouts réels. Ce qui ne l’empêche pas d’entrevoir des partenariats forts, comme avec l’allemand WPD, pour la réalisation du parc éolien en mer, au large de Dunkerque. C’est en consortium avec la Caisse des Dépôts que les énergéticiens suédois et allemands comptent proposer une offre à l’État français, sur ce projet.

Henri Bouillet, PDG de la filiale française de Vattenfall rassure : son entreprise maîtrise bien le marché français, sur lequel il est présent depuis bientôt vingt ans. Elle ne s’aventure donc pas en terrain inconnu, même si on ne peut non plus dire qu’elle est en territoire conquis.

Ce contenu a été publié dans Electricité, Gaz. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *