Engie récidive avec ses mauvaises pratiques

Selon le bilan annuel du médiateur national de l’énergie Jean Gaubert, le taux de mauvaises pratiques en termes de démarchage de client a augmenté de 19% par rapport à 2016, ce qui a poussé ce dernier à interpeller les fournisseurs de gaz et d’électricité.

L’institution, créée en 2006 pour défendre les consommateurs d’énergie avec l’ouverture à la concurrence du secteur affirme avoir été saisie d’environ 15 000 litiges l’an dernier avec toujours le même nom en tête de liste : Engie (ex-GDF Suez) arrive en tête des fournisseurs pointés du doigt pour leurs pratiques commerciales (contestations de contrat et démarchage trompeur ou déloyal).

Rappelons-nous qu’Engie a été sanctionné l’an dernier pour leurs pratiques « douteuses ». Mais le fournisseur ne semble pas enclin à améliorer ses pratiques : démarchage douteux, fraude d’identité pour accéder au domicile des ménages, ces méthodes de vente pour le moins contestables sont effectivement une signature du groupe Engie.

De surcroit, les témoignages reçus en tout début d’année augurent mal des pratiques 2019 d’Engie. Le groupe est bien parti pour se voir une nouvelle fois décerner le triste titre de mouton noir.

Ce contenu a été publié dans Electricité, Gaz. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *