Lourde amende pour un fournisseur d’énergie britannique

En raison des pratiques commerciales abusives qui lui sont reprochées par le régulateur britannique du secteur de l’énergie, le fournisseur d’énergie britannique SSE a écopé d’une amende de 10,5 millions de livres, soit 12,4 millions d’euros. C’est la plus lourde sanction qui ait jamais été infligée à un fournisseur d’énergie.

SSE


L’Ofgem, l’organe de régulation du secteur de l’énergie en Grande Bretagne, aurait constaté des inconduites dans les opérations commerciales par téléphone, en boutique, et au porte-à-porte du groupe SSE. Des manquements graves qui s’étendent à tous les niveaux de l’entreprise, y compris la direction. Le fournisseur de gaz, d’énergie, de connexion téléphonique et d’accès internet haut débit aurait l’habitude de livrer à ses clients des informations insidieuses afin d’obtenir leur adhésion aux contrats. En effet, SSE promet à ses clients des économies considérables sur les charges, pendant qu’il les transfère sur des contrats plus onéreux et accuse ses concurrents de hausses excessives.

En 2010, l’Ofgem a lancé des investigations sur les pratiques commerciales de plusieurs entreprises du secteur, dont SSE, npower, Scottish Power et EDF. Suite au décèlement de pratiques abusives dans ses procédures, ce dernier a versé, en 2012, 4,5 millions de livres en aide aux consommateurs les plus vulnérables. Les investigations sur npower et Scottish Power sont en cours.

La lourde condamnation de SSE répond à la gravité des actes posés, à l’étendue temporelle des abus, aux préjudices occasionnés et aux profits que le groupe a pu tirer de ces agissements. SSE s’est toutefois excusé auprès de ses clients pour cette forfaiture et a promis de prendre des mesures compensatrices.

Une fois déjà SSE avait été reconnu coupable de pratiques de porte-à-porte abusives, et condamné à une amende de 1,25 million de livres à cet effet. Le groupe a donc débloqué cinq millions de livres pour rembourser les clients qui se sont estimés floués.

Ce contenu a été publié dans Electricité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *